Le talent de Marie-Aude Murail est encore une fois bien présent dans Amour, vampire et loup-garou (l'école des loisirs, "Médium", 1998)

amour_vampire_et_loup_garouL'histoire :
Le Centre d'études des phénomènes paranormaux est appelé plus familièrement le CEPP. Antonin y travaille et ne croit à aucun surnaturel. Dehors, des crimes ont lieu, ils ressemblent à ceux d'un vampire. Marianne a peur d'un étrange personnage hideux, Knocker. Sylvère, le présentateur télé, la drague, alors qu'il est avec Vanessa, actrice dans la série 2 be 4. Et puis Marianne doit aussi s'occuper de ses deux frères et soeurs. Et pourquoi les enjeux politiques impliquent-ils de cacher des crimes ?

Notre avis :
"Faut-il avoir peur des livres qui font peur ?" est le sujet de dissertation d'Antonin au début du livre. Alors doit-on avoir peur ? Indéniablement, ce livre fait peur. Le suspense est intense et le lecteur angoisse. Et pour une fois, aucun artifice archi-utilisé par la littérature n'est présent (ou si quelques uns apparaissent, ils sont tant employés avec talent qu'ils sont transformés).
Marie-Aude Murail nous emmène dans une polyphonie qui donne le vertige. Les repères d'espace et de temps sont brouillés. Le lecteur ne sait plus à quel genre appartient cette histoire. Et c'est tant mieux. C'est ainsi que ce livre se différencie et est original.
Comme d'habitude avec l'auteur, le réseau des personnages est étendu et le lecteur pénètre dans un monde détaillé et foisonnant. D'où la difficulté d'établir un résumé structuré, à moins de recopier l'ouvrage.
Notons tout de même un message archi-archi-répété : les jeux vidéos violents, c'est mal !
Apprécions tout de même l'époque dans laquelle il faut se replonger pour apprécier les jeux d'échos avec l'actualité de ce temps ancien qu'est l'ancien siècle : oui, les 2 be 3 ont bien existé, fut un temps lointain. Nous qui pensions les avoir rêvés - ou cauchemardés ?
Bilan : On apprécie bien sûr, comme tous les autres romans de cet auteur ! A chaque roman, l'auteur montre la précision des recherches préalables effectuées. Dans celui-ci, il s'agit les CEPP. Dans Rencontre avec Monsieur X, il s'agit de... non, je vous en parlerai une autre fois. Mais rien ne vous empêche de le lire, si vous n'avez pas la patience d'attendre.
Nous n'avons pas évoqué les qualités littéraires du roman. Nous n'en finirions plus d'éloges. Pour les lecteurs déjà accros, nous vous conseillons également Oh, boy !

Savourez donc Amour, vampire et loup-garou et nous vous rappelons qu'aucune expérience scientifique n'a démontré que l'abus de lecture était nocif pour soi-même ou pour son entourage.

Mirabilia.