Grand prix de l'imaginaire 2008, catégorie jeunesse, Uglies est le premier tome du cycle, publié chez Pocket, traduit par Guillaume Fournier.

ugliesL'histoire : Tally est une Uglie, une moche au visage asymétrique, aux lèvres minces et auxgros_logo_Coup_de_coeur yeux souffrants de strabisme. Bientôt, elle aura 16 ans et pourra enfin devenir Pretty, être symétrique, avoir les lèvres charnues, les yeux grands et être sans auncune anomalie. Peris, son ami d’enfance, de trois mois son aîné, a déjà la chance de faire la fête toute la journée dans la ville créée pour ceux qui sont beaux et où les Uglies n’ont pas le droit de montrer leur ignoble visage. Lors d’une escapade pour voir Peris, Tally rencontre Shay, elle aussi Uglie en mission chez les Pretties. Elles deviennent amies mais Shay éprouve des réticences à devenir Pretty. Elles sont nées le même jour et la veille de leur anniversaire, Shay avoue à Tally qu’elle fuit à La Fumée, ville de rebelles.

Notre avis : Nous souhaiterions le dire le plus fort possible : LISEZ CE LIVRE !
Tout est parfait. Nous n'allons rien révéler car le résumé en dit déjà beaucoup. Nous vous laisserons découvrir cette magnifique histoire et, pourquoi pas, nous faire part de votre opinion en commentaire.
Nous tenons cependant à préciser le talent de l'auteur. Le monde fictif décrit dans ce premier tome est captivant. Le lecteur ne sait que penser : ce monde, prolongement du nôtre, est-il pire ? Nous précisons que dans ce monde futur, les humains que nous sommes sont considérés comme des être primitifs car nous détruisons la planète, que la discrimination règne et que les inégalités demeurent. Pourtant le monde décrit dans le roman effraie, mais est-il pire ? Nous avons notre idée mais nous laissons au lecteur le choix de répondre, comme le suggère le roman, qui ne tranche pas - pour l'instant.
Nous aimons que l'héroïne n'en soit pas une. Certes, la pratique est courant mais celle-ci refuse même d'en être une. Nous ne pouvons en dire plus pour ne pas gâcher la lecture mais la structure narrative est réellement novatrice.
Les clichés sont insérés de manière si détournée et originale que nous les redécouvrons avec plaisir. Les personnages sont attachants, les rebondissements sont troublants, le suspens est intense. Bref : ce roman se dévore et nous laisse en réflexion intense sur notre monde.
Bilan : nous remercions l'auteur d'avoir créé cette oeuvre si réussie. Nous ajoutons au prix de l'imaginaire, notre propre prix littéraire (certes, beaucoup moins prestigieux, mais on fait ce qu'on peut) et déclarons ce livre "coup de coeur" !
Nous vons tiendrons au courant de notre lecture du tome suivant, qui n'est pas pour l'instant, malheureusement, en notre possession.

Mirabilia.