Flammarion, "Tribal", 2002.

Je_n_aimerai_que_toi___crit_par_Bertrand_FerrierL'histoire : Elle aime Benoît mais Benoît ne l'aime plus. Et ça, ça fait mal.

Notre avis : Des phrases courtes pour retranscrire rapidement et précisément les pensées de la narratrice, des dialogues vifs où chaque parole est nécessaire, une division en chapitres courts pour tonifier, des figures de style réfléchies et bien employées, des retours en arrière qui se sont pas de simples résumés, de l'émotion à travers les choix des mots et l'agencement phrastique : mixez le tout, laissez reposer, savourez, digérez.
Nous avons déjà évoqué l'auteur lors d'un message précédent mais ce roman est très différent du précédent (ce qui ne veut pas dire moins bien ou meilleur, mais simplement ce que veut dire le mot : différent). La justesse des termes et la construction parviennent avec brio à retranscrire les émotions du personnage. Le roman se déguste ou se dévore mais a du goût (du bon). Pour les plus réticents, ne vous inquiétez-pas, tout va bien se passer, il y a même des blagues. Drôles ? à vous de voir.
Nous avons aimé donc. Petite bonification : la mise en page de l'éditeur qui correspond exactement au roman : douceur et fermeté.
Bilan : Lisez ce livre, que dire de plus ? donnez-nous ensuite votre avis...
Ps : nous nous excusons auprès de ceux qui, lorsqu'ils ont lu le début du titre de ce message, ont crû à une déclaration d'amour de notre part. Pour nous faire pardonner, nous vous (re)conseillons ce livre qui vous permettra peut-être de rêver d'amour.

Mirabilia.