Actes Sud Junior, "d'une seule voix", 2007.

Rien_dire___crit_par_Bernard_FriotL'histoire : Brahim va bientôt parler devant les autres lors d'un stage qui vise à préparer l'oral du bac. Mais Brahim n'a rien à dire. En attendant son tour, il pense.

Notre avis : Le lecteur suit les pensées de Brahim, pas à pas, dans tous les sens, avec des allers-retours. Nous avons apprécié cette écriture qui respecte le flou aléatoire des pensées intimes. Dans ce roman, nous sommes très proche du personnage, alors que nous le connaissons pas.
Nous espérons parfois qu'il poursuive ses pensées... mais le flux n'est pas contrôlable, encore moins par nous. Les phrases et les mots s'enchaînent. Nous parvenons à ressentir les mêmes sensations que le personnages. Nous visualisons les pâtisseries et les dégustons avec Brahim, nous haïssons ce qu'il haït, nous pensons avec lui... et nous nous taisons comme lui.
Ce corps à corps, ou plutôt cette pensée à pensée, est très rarement possible grâce à un roman. Bernard Friot a réussi.
Des mots simples pour exprimer des sensations et des pensées complexes. Une haute réussite littéraire, une  grande oeuvre, bien que très courte : un condensé de talent.
Bilan : Partage, transmission, émotion. Un roman qui appartient à une collection que nous chérissons particulièrement et dont nous conseillons la lecture.

Mirabilia.