[Twilight], traduit de l'anglais par Luc Rigoureau, Hachette, 2005.

fascinationL'histoire : Bella déménage chez son père. Dans son nouveau lycée, elle rencontre Edward. Ce n'est pas un garçon ordinaire. Son étrangeté serait-elle celle d'un vampire ? Entre attirance et crainte, Bella ne sait que penser.

Notre avis : premier tome d'une trilogie, ce roman nous intrigue. Nous connaissons des critiques favorables et nous nous laissons tenter.
Notre première opinion fut décevante. L'intrigue ne commence pas, la construction manque de cohérence et de nombreux passages descriptifs ressemblent à un stratagème pour "faire de la page". Au deux tiers, l'intrigue commence enfin.
Le début n'est qu'une plate retranscription des intrigues amoureuses. Le roman s'adresse bel et bien aux adolescents désireux de s'identifier à une héroïne qui plaît, ou, à un héros surhomme. La complexité est donc très faible. A la fin, le suspense est obligatoire pour donner envie d'acheter le second tome mais le dénouement est très prévisible. Nous sommes loin d'entrer dans un univers fantastique aux lois nouvelles et originales.
Toutefois, le tome se lit rapidement et les amateurs d'aventures adolescentes seront comblés, ceux de fantastique ne le seront que partiellement.
Bilan : un roman très peu fantastique mais entièrement destiné aux adolescents et qui manque d'originalité. La lecture reste plaisante pour les adeptes d'amourettes.

Mirabilia.