[The absolutely true diary of a part-time indian, 2007], traduit par Valérie Le Plouhinec, Albin Michel, "Wiz", 2008. National Book Award 2007.

le_premier_qui_pleure_a_perduL'histoire : Junior n'est pas gâté par la vie, il a la tête pleine d'eau, des grands pieds, des grandes mains, une mauvaise vue, une extrême maigreur et, en plus, il est le seul Indien à vouloir rejoindre un lycée de Blancs friqués.

Notre avis : Ce roman est un "vrai bijou", comme dit le New York Times.
Le personnage est très attachant et l'intrigue est originale et émouvante. Inspiré de sa biographie, l'auteur dresse un tableau de la société avec humour et intelligence. Parfois, l'humour est noir et les rires amers mais les Indiens aiment rire, même de ce qui est triste. Ainsi, nous passons des rires aux larmes, comme le personnage. Les situations sont invraisemblables mais possibles et nous plaignons Junior tout en l'adorant. Les dessins insérés au texte amplifient le comique, sans atténuer les cruelles réalités décrites. Sur un ton léger mais en exposant des idées profondes, ce roman plaira à chacun.
Bilan : Un coup de coeur ! Voici un roman comme on en voit peu aujourd'hui : de l'humour, des idées, de l'originalité, un style travaillé, des illustrations cohérentes et nécessaires, un personnage attachant, des constats dérangeants, bref : tout dans ce roman est formidable !

Mirabilia.