[Stormbreaker, 2000], traduit par Annick Le Goyat, Hachette, "Le livre de poche Jeunesse", "Policier", 2001, réédité en 2003.

Les_aventures_d_alex_riderL'histoire : L'oncle d'Alex meurt subitement. Alex commence à douter des circonstances annoncées du décès. Vite, il s'apperçoit que son oncle a été tué. Et encore plus vite, le MI6 le contacte pour qu'il devienne espion et reprenne la mission secrète de son oncle.

Notre avis : Quelle réussite ! Voici un roman qui capte le lecteur du début à la fin. Premier tome d'une série, les personnages sont posés et clairement identifiés. Les stéréotypes sont très présents et ce n'est pas un mal. Au contraire ! Ce roman est un modèle du genre et il est parfois difficile de respecter à ce point les contraintes. Les clichés comblent ainsi les attentes des lecteurs. Tout est présent pour créer un typique roman policier : l'aventure, l'énigme, les complots, les coups de théâtre, les scènes d'actions invraisemblables, le suspense, les personnages caricaturés, etc. Bref, le lecteur n'est pas déçu. Lorsque l'auteur utilise un cliché un peu trop gros, il n'hésite pas à le mentionner (exemple : cette scène rappelle justement un film, mais dans la réalité c'est bien pire), ainsi le cliché perd son apparence trafiquée. Enfin, le suspense est relancé au dénouement, histoire de donner envie d'aller voir du côté du tome 2...
Bilan : un très bon livre policier qui respecte les lois du genre.

Mirabilia