Editions du Rouergue, "doAdo", 2003.

Happy_endL'histoire : Tout commence quand. A moins que ce ne soit la fois où. Dans tous les cas, maintenant, il se fait frapper par Eux et ne sait pas comment y échapper.

Notre avis : Voici un roman qui ne ressemble pas aux autres productions de l'auteur (point d'humour ni d'ironie) mais qui s'inscrit parfaitement dans le catalogue de la maison (peut-être la collection "doAdo Noir" aurait-elle été plus apte à recevoir ce roman mais qu'importe).
La construction de ce roman nous fait entrer doucement et définitivement dans un tourbillon dont il n'est pas aise de se dépatouiller. En effet, nous suivons notre personnage et nous identifions à lui sans nous méfier de ce qu'il pourrait survenir... et l'émotion est grande lorsque l'action s'intensifie.
L'auteur aborde des thèmes qui semblent souvent être tabous dans les romans pour les jeunes : masturbation, violence, pulsion, plaisir, fantasmes, etc. Et nous nous retrouvons, en plus, en face de parents qui n'ont rien de sympathique.
Comme l'écriture est habile et le style réfléchi, cette oeuvre ne sert pas de propagande et s'affirme bien en tant qu'oeuvre littéraire.
Bilan : un roman intense qui s'adresse au moi profond du lecteur, le bouleverse et l'émeut grâce à un style et une histoire originaux.

Mirabilia