L'école des loisirs, "Théâtre", 2008.

Une_jeune_fille_et_un_penduL'histoire : Marc, une corde autour du cou, compte les feuilles. Lorsque Déborah arrive, son quotidien change.

Notre avis : Cette pièce en un acte est très plaisante. Simples, les répliques s'enchaînent et les soniorités des mots incitent au rêve et à la réflexion. La mort est un sujet souvent abordé, mais ici l'originalité prime. Les personnages des corbeaux sont savoureux. Ils permettent de suspendre l'intérêt premier. Ce récit secondaire, sous forme de pause, complète parfaitement le premier. Ensemble, ils créent une unité harmonieuse.
Les personnages ne sont pas des caricatures et, en peu de phrases, leur personnalité apparaît, ainsi que les mystères qui la composent nécessairement.
Bilan : une pièce de théâtre originale dont la beauté du texte incite, entre autres, à réfléchir.

Mirabilia