Thierry Magnier, "Roman", 2007.

Tout_doit_disparaitreL'histoire : Hugo va vivre quatre années à Mayotte. La différence avec la Métropole est importante et l'adaptation difficile. Lorsqu'il revient, Hugo retrouve difficilement sa place. Ses pensées ne sont plus les mêmes.

Notre avis : Ce roman est divisé en deux parties et celles-ci sont vraiment différentes l'une de l'autre. Le lecteur a presque l'impression de lire deux romans. Dans la première partie, nous découvrons Mayotte en même temps que le personnage. Le tableau est très réaliste et nous avons découvert de nombreuses choses. En plus, le point de vue du personnage n'est pas biaisé. Ainsi, nous accédons à de véritables interrogations : par exemple, il n'est pas toujours facile de trouver sa place, le mal être est possible et les pensées peuvent évoluer. Sans honte, les personnages évoluent et leurs songes se dévoilent.
Puis, dans la deuxième partie, nous sommes hautement interpellés. La critique sur la société de consommation est sévère. En même temps, les idéaux défendus sont incertains, montrant une vraie réflexion, et non uniquement une idée à la mode. Nous prenons donc conscience, réfléchissons et sommes laissés en suspens au dénouement.
Le roman est aussi très bien écrit. Les relations entre les personnages sont habilement construites, l'intrigue aussi. La formation d'Hugo est captivante tant son évolution est flagrante. De quoi donner envie de relire le roman pour suivre de nouveau le parcours de ses pensées !
Bilan : Ce roman évite les clichés. Il livre, en deux parties, deux fresques de notre monde qui incitent grandement à la réflexion.

Mirabilia