Seuil Jeunesse, « karactère(s) », 2009.

villa_des_oliviersL'histoire : Manon passe son quinzième été dans la Villa des Oliviers avec toute sa famille. En même temps qu'elle grandit, elle observe les autres.

Notre avis : Famille, amour, refus du prénom choisi par les parents, secrets, journal intime romancé, etc. Ce roman semble ressembler à tant d'autres. Nous osons cette curieuse construction pour insister sur ce point primordial : ce roman n'est pas comme tant d'autres.
Le personnage principal a su grandement captiver notre attention. La jeune fille décrite est en effet très réaliste et non figée dans un stéréotype. Ainsi, les sautes d'humeur sont justes et sans exagération et le tumulte des pensées n'est pas caricatural mais pertinent et à propos.
Les événements racontés n'ont rien, en soi, d'exceptionnel. Et c'est cette proximité avec le vraisemblable qui permet au lecteur de s'immiscer pleinement dans la narration, s'identifiant et reconnaissant ses proches parmi la galerie de portraits dressés. Nous retrouvons avec plaisir des figures qui nous rappellent quelqu'un mais qui ne sont jamais un copié collé de types. L'équilibre est donc atteint.
Nous avons apprécié les petites notes d'humour, la délicatesse des termes et, toujours, la grande justesse pour la description des sentiments ressentis.
Certes le dénouement se devine un peu mais la lecture est si agréable qu'on aimerait savoir ce qui se passe après les événements narrés. Cela montre encore une fois le grand attachement ressenti pour les personnages.
Bilan : un roman simple qui décrit avec justesse un été passé en famille.

Mirabilia