[What I was, 2007], traduit par Luc Rigoureau, Hachette Jeunesse, « Black moon », 2008.

ce_que_j__taisL'histoire : Alors qu'il est pensionnaire à Saint-Oswald, un jeune homme fait la connaissance de Finn, un étrange personnage.

Notre avis : Ce roman cherche à retranscrire des sentiments ressentis uniquement à l'adolescence et l'objectif est à peu près atteint.
Les phrases nous peignent une époque lointaine avec délicatesse et justesse et le personnage principal parvient à captiver notre intérêt pour une identification.
La narration évolue lentement et cela a deux conséquences : soit le lecteur accroche et se laisse emporter par les descriptions, soit il s'ennuie. Le dynamisme nous a, pour notre cas, un peu manqué.
Le dénouement a cependant su nous surprendre légèrement, ce qui nous a réveillés. Nous avons apprécié aussi l'aspect rétrospectif du récit, narré par un narrateur vieillissant.
Nous avons surtout reconnu la marque du traducteur. Subjonctifs passés et rehaussement du style lui sont maintenant familiers, ce qui n'est pas sans déplaire.
Bilan : un roman plein de pathos et de mélancolie, qui peut parfois lasser.

Mirabilia