Seuil Jeunesse, « Chapitre », 2008.

les_contesLes contes : Qui du coq ou du mouton saura embobiner le mieux le lion pour sauvegros_logo_Coup_de_coeurr sa peau (et sacrifier l'autre) ? Comment un crocodile peut user de ses charmes pour se la couler douce ? Comment un grillon se retrouve ratatiné par une sauterelle ? Et pourquoi une dinde tente d'être plus intelligente ? Les contes du bagout répondent.

Notre avis : Ces histoires sont bien plus que ce par quoi nous les avons résumées. Nous souhaitons remercier chaleureusement l'auteur de nous avoir offert un si bon moment de lecture. Ces contes sont, n'ayons pas peur des mots, des merveilles d'invention. Ingénieux, ils sortent des sentiers battus.
La fable est ici utilisée à bon escient : les personnages sont des types caricaturés, mais finalement ô combien réalistes ! et la morale se laisse savourer longtemps après avoir fini de lire.
En effet, les portraits dressés – nous rappelant toujours une personne de notre entourage – sont très surprenants. L'auteur a le talent de ne pas nous livrer la conclusion avant le dénouement. Ainsi, nous nous laissons avoir, nous nous identifions au mauvais personnage, ce qui révèle les véritables facettes de notre personnalité et nous nous laissons porter par l'intrigue qui nous mène à une fin réaliste et pourtant parfois inattendue (ou serait-ce que nous refusions de voir la réalité ?).
La morale est laissée à l'interprétation du lecteur. Nulle phrase ne vient gâcher la lecture pour clore définitivement le conte. Ainsi, nous y repensons, réfléchissons, interprétons, encore et encore. Le dernier conte mérite un grand coup de cœur qui nous confirmera notre envie d'en donner un à l'œuvre entière.
L'humour et la satire sont omniprésents, ce qui rend en plus la lecture très agréable, vivante, dynamique, et simplement délicieuse. Nous avons vraiment apprécié ces contes !
Bilan : des contes originaux, drôles, audacieux et bien pensés qui nous font crier : « un autre, un autre ! ». Un coup de cœur.

Mirabilia