[2001], traduit par Jean-François Ménard, Gallimard Jeunesse, 2001.

artemisL'histoire : Artemis Fowl est un riche jeune garçon de 12 ans. L'argent que possède sa famille a toujours été gagné par escroqueries et mauvais coups. Artemis, grâce à son génie hors norme, décide lui aussi de gagner de l'or facilement. Pour cela, il lui faut le Livre des fées. Mais les êtres féériques ne sont pas prêts de se laisser faire.

Notre avis : Ce roman est très original. Ingénieux, l'auteur a choisi de mêler les légendes irlandaises, les récits mythiques, le fantastique et le merveilleux au quotidien de la vie réelle. Et le monde réel est utilisé à grande échelle ! Ainsi, la technologie de haut niveau se mêle à la magie. Et les effets sont grandioses.
En plus, l'auteur a su rendre son œuvre vraiment unique en utilisant un style très spécifique. L'humour, omni-présent dans le roman, apporte alors une dimension très plaisante : les répliques sont satiriques ou ironiques, ce qui amuse et les décalages surprennent, ce qui rend la lecture dynamique.
L'intrigue est rythmée par des enchaînements d'actions bien pensées, bien orchestrées, originales et renouvelées, ce qui garantit surprises et enchantements.
Le personnage, un mauvais petit garnement, ne peut que nous séduire. Son génie machiavélique a en effet de quoi charmer les plus sages d'entre nous. Comme la focalisation alterne entre le monde féerique et la vie d'Artémis, le lecteur ne sait choisir son camp. Rarement un roman d'aventures laisse le doute sur le côté que doit rejoindre le lecteur. L'innovation est grande et le résultat incite grandement à la réflexion : sommes-nous attirés par le mal ? Quel dénouement souhaitons-nous, finalement ? Devant nos propres incertitudes, la fin se doit d'être à la hauteur, ce qui est, bien sûr, le cas.
Nous nous demandons où nous mèneront les fées, Artemis, et son génie fou. Ce qui est certain est que nous l'y suivrons.
Bilan : un roman moderne, de fantasy, d'aventures, d'enquêtes, policier, novateur, original, surprenant, inattendu : un roman réussi.

Mirabilia