L'école des loisirs, « Théâtre », 2009.

chant_de_minesL'histoire : Léo, Mathieu et Pad'bol ont tous des bouts en moins. Des jambes, des bras, gros_logo_Coup_de_coeurdes sourcils. Là où ils sont, c'est presque normal, d'avoir des morceaux qui manquent. Ils passent commande au Père Noël pour avoir de nouvelles prothèses à leur taille. Le Père Noël, lui, est débordé. Entre sa vie de couple et les commandes successives de Pad'bol, le quotidien n'est pas évident.

Notre avis : Après Une jeune fille et un pendu, texte qui nous avait déjà enchanté, Philippe Gauthier nous emporte encore dans un univers très original.
Inattendu, ce récit surprend. Les personnages, très spéciaux, nous charment et nous emmènent dans leur monde avec une grande facilité. Les enfants, drôles, cruels, sont très réalistes. Le Père Noël, triste représentant du monde occidental, est une figure très bien choisie pour incarner ce rôle. Contre les stéréotypes, il devient l'emblème d'un monde absurde face aux pays du tiers monde. Ses répliques de fin, poignantes, incitent vraiment à réfléchir. Qui peut prétendre ne pas avoir des points communs avec cet obscur personnage ?
L'auteur n'a pas choisi de livrer une sombre morale et de peindre un tableau déprimant de la réalité. Audacieux, il a préféré l'humour et la dérision pour la décrire. Nous rions noir, jaune, mais nous rions, sourions, avant de réfléchir intensément à notre monde.
L'histoire est bien construite, inattendue à chaque instant, bien écrite et habilement menée.
Bilan : un coup de cœur pour cette pièce très originale ! À quand la mise en scène ?

Mirabilia