[Taschi and the Baba Yaga], 1998, traduit par Rémi Stefani, illustré par Kim Gamble, Casterman, "Benjamin", "Taschi", 2009.

taschiL'histoire : Taschi a rencontré Baba Yaga et a su lui échapper ! Taschi a su vaincre un horrible voleur de poules ! Jack et sa famille sont avidement captivés ces étonnants récits.

Notre avis : Le principe de récit enchâssé est bien trouvé. Drôle, distrayant et un peu novateur, il permet d'introduire une nouvelle dimension pour attirer l'attention : un cadre plus proche de la réalité du lecteur, des personnages un peu plus réalistes que les stéréotypes des contes et des enchaînements qui maintiennent l'intérêt du lecteur. Les points de vue varient, la temporalité un peu moins mais les changements permettent tout de même quelques nuances et l'humour, ce qui manque souvent dans les récits cadres, est vraiment une source de plaisir. Quant aux histoires, elles sont classiques mais bien menées et leur brièveté évite l'ennui (le dénouement a moins le temps de se laisser prévoir et les événements s'enchaînent). Les illustrations restent assez classiques mais le choix du crayon gris comme seul matériel offre tout de même un intérêt.
Bilan : une histoire qui en cache deux autres avec humour et efficacité.

Mirabilia