Mijade, « Roman », 2008.

la_rempla_anteL'histoire : Mademoiselle Laurent étant absente, une remplaçante va assurer les cours de français à sa place. Pour Raphaël, le plus grand admirateur de Mademoiselle Laurent, c'est le drame. Il décide de mener la vie dure à celle qui, il en est certain, ne lui arrivera pas à la cheville.

Notre avis : Nous retrouvons quelques personnages croisés dans d'autres romans de l'auteur (Tabou par exemple) et les lecteurs qui les connaissent déjà prendront plaisir à plonger de nouveau dans une atmosphère connue. Mais nul besoin de connaître les autres romans, chacun d'entre eux est indépendant.
Ce roman captive dès le début le lecteur car il présente des situations familières pour les jeunes occidentaux. Le plaisir d'identification est alors intense et nous prenons plaisir à vivre les expériences du personnage par procuration. L'écriture étant agréable et juste, le roman se lit facilement jusqu'au dénouement. Certes, la fin est très voire trop juste, mais il n'aurait pu en être autrement... si ?
Bilan : un roman qui retranscrit bien la réalité supposée du lecteur.

Mirabilia