Intervista, « 15-20 », 2008.

le_sang_des_lionsL'histoire : XXIIe siècle : l'Afrique est devenue l'Afrikwana, terre où la misère des territoires du Nord n'existe pas. Les animaux n'y sont plus sauvages : ce sont des peluches que l'on peut caresser. Jef arrive sur cet étrange continent rêvé. Mais est-ce-que tout est vraiment sans danger ? La nature peut-elle véritablement se soumettre ainsi ?

Notre avis : Ce roman de science-fiction se distingue vraiment des créations du genre. Pour une fois, l'informatique n'est pas dominante et le lieu choisi pour l'intrigue est inhabituel. L'auteur a trouvé l'originalité en retournement le monde : le Sud devient terre promise face à un Nord vidé de ses richesses d'antan.
Aussi, Loïc Le Borgne s'est intéressé aux Hommes, non pas seulement sous l'aspect ordinairement ciblé dans les romans de science-fiction (avec la soif de pouvoir) mais en créant aussi des Hommes primitifs, racistes et qui rappellent un triste passé. L'idée est donc intéressante.
En plus, le roman n'est pas construit comme nous pourrions nous y attendre. Certes, nous avons un héros et une avancée relativement linéaire. Mais le héros n'est pas ni idéalisé à l'outrance ni un sauveur miraculeux. L'intrigue est plus subtile et ainsi plus réaliste : c'est la rébellion d'un peuple qui prime.
Nous avons aussi apprécié l'histoire d'amour. Pour une fois, le personnage avance selon le hasard, comme dans la vie réelle et ne trouve pas directement sa dulcinée. Aussi, leur amour n'est pas idéalisé.
Les quelques flash-back ajoutent encore de l'intérêt et le prologue est très savoureux.
Le réalisme prime donc dans l'ensemble de ce roman et devient ainsi vraisemblable et très plaisant à lire. Nous n'avons pas l'impression de parcourir un énième roman de science-fiction mais une création innovante.
Bilan : un roman d'anticipation très original. Félicitations à l'auteur !

Mirabilia