Dargaud, 2009

L'histoire : n°2 entre dans la danse, Naja s'humanise, et les tueurs deviennent les traqués.

naja_3Notre avis : à chaque tome, on pense tenir l'apothéose de la série entre ses mains ; et sigros_logo_Coup_de_coeur les chapitres 1 et 2 étaient excellents, les auteurs mettent ici la barre encore plus haut. L'arrivée de n°2 offre une nouvelle définition au terme « tueur », et alimente des séquences explosives, cruelles, hypnotiques. Au-delà de ses qualités narratives remarquables et de son dessin qui nous laisse ici encore admiratif, la force de la série réside dans le développement de ses personnages, des liens (tordus certes) qui les unissent, et dans la connaissance qu'on nous offre de leur passé. L'ensemble ne perd rien de son ton critique détaché et n'oublie pas de donner sur le monde un regard toujours acide et direct. Pour finir (et sans rien vous révéler), les ultimes pages amorce une fin en suspens grandiose, dont le mystérieux narrateur prend un malin plaisir à nous faire languir. Et il y parvient, au-delà de ses espérances.

Bilan : n'ayez aucune hésitation à vous lancer dans cette série. Quand un cycle classique d'albums s'étend sur une trentaine d'ouvrages et peine bien souvent (et c'est normal) à se renouveler, Naja offre une intrigue en 5 tomes où tout le talent et l'énergie des auteurs se voient condensés pour notre plaisir. Et parce que ce troisième tome est (pour l'instant) probablement le meilleur, coup de cœur.

Xximus

Bonus : en exclusivité sur Otium (pour l'instant donc), voici une planche apparemment issue du 4e tome, qui sortira le 19 mars 2010, dans laquelle apparaît un personnage inédit, qui serait vraisemblablement n°0, le grand patron de l'organisation... ou le fameux "il", difficile à dire.
On vous laisse savourer, n'hésitez pas à laisser vos commentaires !

naja_T_4