Éditions Théâtrales, « Jeunesse », 2008.

une_chenille_dans_le_coeurL'histoire : L'enfant ne peut survivre que si le bûcheron lui taille un nouveau corset dans le bois. Sinon, elle périra puisqu'elle n'a pas de colonne vertébrale et que son corset devient trop petit. Mais le bûcheron refuse de couper le dernier arbre de la forêt.

Notre avis : Cette pièce de théâtre est très poétique. Les métaphores et images sont nombreuses et les scènes incitent grandement à la réflexion.
L'écriture est simple mais loin d'être simpliste, car l'auteur a su trouver les mots pour évoquer des concepts difficiles.
Nous avons apprécié que les trois personnages (l'enfant, le bûcheron et la présence) incarnent aussi d'autres personnages. La mise en abyme du jeu d'acteur est intéressante mais nous craignons que la compréhension soit complexe pour le spectateur qui ne bénéficie pas de didascalie. Sans doute une mise en scène réfléchie doit pouvoir y parer. Le défi est lancé !
La construction est bien trouvée et nous avons savouré chaque saynète qui parvient en plus à s'insérer habilement dans l'histoire, assurant ainsi cohérence et cohésion.
Bilan : une pièce de théâtre poétique et bien construite.

Mirabilia