Théâtre, « Éditions espaces 34 », 2008.

encore_un_jour_sansL'histoire : Yarold s'occupe de Simon et de Magda : l'un est sans main et obsédé par le sexe, l'autre a toujours besoin d'une piqûre. Et Anita qui travaille au bar 64 arrive dans son monde.

Notre avis : Cette pièce de théâtre est très dynamique. Les scènes s'enchaînent et l'auteur ne cherche pas à n'utiliser que du pathos pour capter l'attention du lecteur ou du spectateur.
Nous observons ces personnages qui sont souvent ignorés et nous intéressons à leur vie et à ce qu'ils ressentent. L'effet de réel est saisissant et les personnalités sont très riches.
Aussi, l'histoire évolue autour d'une intrigue et ne se contente pas d'une description, ce qui ajoute encore de l'intérêt.
Les mots ne sont pas voilés. Ainsi le langage est parfois cru mais toujours juste.
Bilan : une pièce de théâtre qui montre un monde contemporain avec un regard pertinent.

Mirabilia