[Paper Towns], traduit par Catherine Gibert, Gallimard Jeunesse, « Scripto », 2009.

la_face_cach_e_de_margoL'histoire : Quentin voit Margo Roth Spiegelman comme la fille de ses rêves. Inaccessible, imprévisible, incompréhensible, cette fille le fascine et lui échappe. Après avoir vécu une incroyable nuit avec Q., Margo disparaît. Q. veut la retrouver.

Notre avis : Ce roman est le troisième de l'auteur. Nous avions aimé Qui es-tu Alaska ? mais avions émis quelques réticences. Avec cette histoire, John Green nous a surpris.
Tout commence comme un simple récit d'adolescent : amitiés, amours, profs, parents, etc. dans un contexte typiquement américain. À la lecture de ce début, nous avons apprécié les phrases humoristiques de Quentin et le style enlevé. Puis, le récit s'imprègne de suspense : la nuit où Margo et Q. font les 400 coups est à la fois drôle et angoissante. Un vrai plaisir de lecture. Ensuite, les parties suivantes sont différentes. Récit policier, road-movie ou encore roman initiatique, les genres se confondent. La lecture est dynamique et l'humour toujours présent garantit un plaisir croissant. L'auteur sait manier l'art du suspense et les enchaînements hilarants. L'escapade en voiture est particulièrement réussie. Même si quelques longueurs sont présentes, ce roman se lit sans interruption. En plus, se trouvent aussi des réflexions intéressantes sur les êtres, les relations entre les individus et la vie en général.
Bilan : un roman très réussi où le mélange des genres assure une lecture captivante.

Mirabilia