Editions de l'Olivier, 1998.

Sans_elleL'histoire : Olivia débarque dans la vie des gens et rien n'est plus comme avant. Attachante, exubérante, droguée, un peu folle, femme enfant, cette jeune fille a tout pour charmer... et inquiéter.

Notre avis : L'héroïne de cette histoire n'est pas seulement Olivier, c'est aussi cette narratrice qui peint le portrait de cette nouvelle voisine. Au fil de ses réflexions, de ses observations, se dresse son propre portrait et ses émotions surgissent et jaillissent de sa vie habituellement plus ordonnée.
Avec un style où l'essentiel est vite dit mais où la forme est soignée pour toucher efficacement, Marie Desplechin nous offre une galerie de personnages, plus ou moins réalistes, mais toujours représentatifs du monde. Même si les situations sont typiquement parisiennes, chacun peut se retrouver dans un ou plusieurs des personnages.
Il est curieux de voir comment l'auteur parvient à embarquer son lecteur en le laissant voguer sur les réflexions de la narratrice et c'est avec une pointe de regret que nous avons laissé les personnages poursuivre leur chemin.
Bilan : un roman réaliste et touchant qui cible avec une grande justesse une grande galerie de portraits.

Mirabilia