Dargaud, 2010

naja_tome4L’histoire : Naja et les autres tueurs sont pris au piège, face à un mystérieux ennemi commun. Pour s’en sortir, ils vont devoir s’associer…

Notre avis : ce quatrième épisode ne déroge pas à la règle, il s’agit encore une fois d’un excellent album. L’intrigue otium_gros_coeurreprend là où nous l’avions laissée, et nous emmène à nouveau dans le monde inquiétant et envoûtant de l’organisation de tueurs. La narration prend le parti de se faire l’écho de nos interrogations pour bien recadrer tous les enjeux, et alors que l’on s’attendait à un tome allant en se complexifiant, les flash-back et considérations des personnages éclaircissent peu à peu la situation. Le contexte est remis en place, clarifié, mais regorge de nombreux possibles qui se révèlent tous plus attrayant les uns que les autres. La progression du récit prend désormais une tournure bien tranchée, et les relations entre les personnages font un grand pas en avant… même si on se sait pas toujours vers où (et « il » y est pour beaucoup). Et oui, Naja reste ce savant mélange de subtilité psychologique et d’efficacité brutale, notamment dans les scènes d’actions, que le dessin de Bengal sublime magnifiquement. Alors que l’opus précédent nous laissait sur un cliffanfgher intenable, cet album prend cette fois-ci la tangente et nous emmène de révélations en révélations, et ce jusqu’à l’ultime case.

Bilan : l’attente du tome 5 va être longue. Un coup de cœur, une fois de plus !

Xximus