[The Willoughbys, 2008], traduit par Francis Kerline, L'école des loisirs, « Neuf », 2010.

Les_WilloughbyL'histoire : Dans les histoires vieux jeu, les orphelins s'en sortent bien et les gros_logo_Coup_de_coeurméchants parents sont punis. Chez les Willoughbys, les enfants ne sont pas encore sans parents mais le bébé qu'ils trouvent ne semble pas en avoir. Mais que faire d'un bébé ?

Notre avis : Quel roman formidable ! Enfin un roman qui prend vraiment en compte le jeune lecteur pour lui offrir une histoire plaisante à lire et riche de sens.
Dans cette histoire, l'auteur joue avec les romans existants et crée une forme de parodie. Drôle et aisément compréhensible (il n'est pas nécessaire d'avoir lu tous les romans vieux jeu), ce roman est vraiment bien écrit et adapté aux jeunes lecteurs. Ainsi, les personnages sont de charmantes caricatures auxquelles le lecteur peut s'attacher, les situations sont improbables et charmantes et l'intrigue très agréable à suivre. Le dénouement arrive au terme d'un long suspense où le lecteur se demande si cette histoire se terminera bien, comme les histoires vieux jeu.
Il est curieux de voir comment l'auteur parvient à se servir de matériaux existants pour créer une œuvre réellement novatrice et divertissante.
Pas de doute, les Willoughby entrent en concurrence avec les autres personnages de romans classiques et enchantent les lecteurs durablement. En plus, subtil, ce roman peut se lire avec différents degrés d'interprétation.
Bilan : un coup de cœur pour ce roman drôle et captivant.

Mirabilia