[Conspiracy 365 : February, 2010], traduit par Ariane Bataille, Rageot, 2010.

Conspiration_365L'histoire : Cal est devenu un fugitif. Et il ne sait toujours que très peu de choses sur l'énigme Ormond.

Notre avis : Deuxième tome du cycle après Janvier, ce roman recommence précisément là où le précédent s'était arrêté. À la manière des séries télévisées, un rappel est introduit en début de volume mais aucune phrase redondante n'est ensuite présente dans le texte. Le procédé est appréciable : le lecteur peut ainsi dévorer son roman sans avoir la sensation d'être emporté par un narrateur trop présent.
En s'identifiant à Cal, le lecteur suit donc la suite de ses aventures. Et l'action prime ! Les scènes de fuite se succèdent, devenant souvent invraisemblables. À la manière des séries télévisées, le lecteur se laisse emporter, même si les événements narrés sont impossibles, à la limite du risible. Mais puisque l'intérêt reste présent, l'essentiel est bien là.
Nous regrettons toutefois que l'histoire avance peu, que ce tome soit surtout dominé par la fuite plus que par l'avancée de l'histoire. Nous découvrons peu de choses et un surplus de scènes de fuite pourrait amener le lecteur à décrocher prochainement.
Bilan : un second tome dynamique et prenant, même si l'histoire avance peu.

Mirabilia