Oskar, « Fantastique », 2010.

Deux_secondes_avant_la_fin_du_mondeL'histoire : Gabriel voit sa péniche couler. Où aller désormais ? Heureusement, une famille est prête à l'accueillir. Un lion ? Un corbeau ? Une chouette ? Est-ce vraiment une famille ?

Notre avis : Le roman ne commence pas du tout comme les autres, ce qui peut souvent être un avantage. En effet, le lecteur est plongé au cœur d'une action et c'est à lui de recoller les morceaux pour comprendre la situation.
Mais, problème : cela dure. Ainsi, les événements s'entremêlent et l'absence de respiration empêche d'avoir un intérêt croissant. Les personnages semblent nous échapper et l'intrigue lasse.
La dominance des dialogues participe bien sûr au flou du cadre narratif, ce qui est regrettable.
Pourtant, l'histoire commençait bien et l'idée semblait intéressante. Dommage que l'écriture choisie ne convienne pas.
Bilan : un roman qui manque de travail sur la forme, ou qui en a trop bénéficié.

Mirabilia