[Reckless], écrit avec Lionel Wigram, illustré par Cornelia Funke, traduit par Marie-Claude Auger, Gallimard Jeunesse, sortie mondiale le 16 septembre 2010.

RecklessL’histoire : Depuis douze ans, Jacob se rend dans un autre monde en passant par un miroir. Un jour, Will, son frère, le suit et se fait gravement blessé : il est alors condamné à devenir un Goyl, un être de pierre dépourvu de cœur. Jacob est prêt à tout pour l’aider. Mais peut-on vraiment faire quelque chose ?

Notre avis : Nouvelle trilogie très attendue par les nombreux lecteurs de l’auteur de Cœur d’encre, ce premier tome a de grandes chances d’être apprécié avant même d’être lu. Alors, est-il réussi ?
Cornelia Funke sait créer un monde riche de détails pour donner réalisme et force à son récit. En choisissant d’insérer une accélération de douze ans dans le déroulement de l’intrigue, l’auteur attise la curiosité du lecteur. En effet, des passages font sans cesse référence à des événements que le lecteur n’a pas lus, créant, en plus d’une dimension spatiale gigantesque, une dimension temporelle à sa hauteur. Le monde créé est bien développé, c’est certain.
Quant à l’histoire, elle est très banale. Dans un monde où se retrouvent les figures de tous les contes, nous suivons un héros… et le dénouement se devine avant même d’ouvrir l’ouvrage. Même les supposées surprises sont anticipées. Mais l’auteur sait raconter son histoire et créer du faux suspense (du suspense apprécié parce qu’on en devine l’issue favorable). Les fidèles et les amateurs de romans fantastiques ne seront donc pas déçus.
Bilan : Un roman fantastique qui répond aux attentes du genre.

Mirabilia