Sarbacane, « eXprim' », 2010.

balladeL'histoire
: Sean Hopper tue. Il explose la tête des veaux, les uns après les autres, sgros_logo_Coup_de_coeurans rien ressentir. Il ne s'en fiche même pas, tellement il semble ne rien ressentir. Mais un accident qui manque lui coûter la vie va le changer, profondément.

Notre avis : Quel roman éblouissant !
A travers les yeux d'un gamin du coin, le lecteur découvre la vie de Sean Hopper, un homme étrange qui semble échapper à tout portrait. La focalisation est presque omnisciente mais le regard de l'enfant reste toujours présent. Avec ses mots maladroits et ses constructions approximatives, l'enfant captive le lecteur.
Souvent, le style enfantin semble faux dans les romans qui (ab)usent de ce choix d'écriture. Ici, chaque mot est à sa place et les phrases semblent couler sans effort ni artifice d'auteur. Et l'histoire emporte le lecteur.
Sean Hopper devient alors un personnage naissant. Il apparaît au fil des pages, au fil de son évolution et de ses changements intérieurs. Quelques passages dans l'esprit de Sean montrent son trouble et l'émotion parvient à toucher le lecteur. Enfin, le dénouement arrive et, avec lui, une explosion d'émotions naît.
Comment l'auteur est-elle parvenue à troubler autant son lecteur ? Avec talent, c'est certain.
Bilan : Partez avec Sean dans sa ballade sans tarder. Ce roman vous emportera loin. Au moins jusqu'au coup de cœur.

Mirabilia