Delcourt Jeunesse, 2010.

GaranceL'histoire : Le père de Garance n'est pas mort. C'est un géant qui crée les vaguegros_logo_Coup_de_coeurs de la mer. La petite fille décide d'emmener Léopold voir son père.

Notre avis : Nous avions déjà beaucoup aimé Mon arbre, qui nous avait grandement émus et dont les illustrations nous avaient fait rêvés.
Ici, nous retrouvons immédiatement le dessin subtil et délicat de Thomas Labouret, qui nous plonge dans l'histoire dès les premières vignettes. Les planches s'enchaînent, souvent sans parole, et nous sommes alors touchés par les relations tissées entre les personnages, seulement perceptibles par les dessins de leurs visages.
Tout est dit à demi-mot et la part d'interprétation (et de rêve) est grande.
Et puis l'imaginaire entre dans l'histoire. À cet instant, tout reste dans l'étrange, sans explication, et cette magie de l'incertain crée l'émotion.
Bilan : Magnifiquement illustrée, touchante et incitant au rêve, cette histoire est un coup de cœur.

Mirabilia