Sarbacane, « eXprim’ », 2010.

echecs_et_butL’histoire : Etre doué pour jouer aux échecs, c’est bien. Cela permet de faire plein de championnats. Mais être supporter, ça a l’air vraiment mieux ! Des pions aux ballons, il n’ycoeur a qu’un couloir.

Notre avis : Nous avions déjà fortement apprécié Mes idées folles et avions hâte de retrouver le style si fluide et original de l’auteur. Bingo ! Axl Cendres a ce talent si rare de savoir captiver le lecteur dès les premiers mots et de l’entraîner dans ses histoires, étranges et inattendues.
La première partie nous a grandement plu : l’histoire de ce petit garçon qui vit seul avec sa grand-mère et se retrouve formé pour jouer aux échecs est un délice. L’humour pleut à chaque page et quelques phrases titillent déjà la réflexion.
Et puis, la deuxième partie nous a complètement emportés. Nous ne dirons rien pour ne pas gâcher le plaisir de se laisser entraîner vers on ne sait où. Signalons juste un dénouement totalement captivant, inattendu et merveilleusement bien narré.
Nous qui ne sommes ni joueurs d’échecs, ni amateurs de foot, ce roman nous a surpris et enchantés ! Et puis, les réflexions sur le don et la vocation sont passionnantes, de quoi déclencher de grandes heures de cogitation.
Bilan : un roman étonnant, captivant et très bien écrit ! Des rires et des réflexions à chaque page ! Un coup de cœur.

Mirabilia