Nemesis, I., Into the Shadows, 2006, traduit par Aude Carlier, Pocket Jeunesse, 2009.

book_cover_nemesis___le_dernier_message_1_81885_250_400L’histoire : Il se réveille dans un ascenseur, aux côtés d’un homme poignardé et mourrant. Il n’a aucun souvenir, ne sait pas qui il est et ne comprend pas les étranges paroles prononcées par cet inconnu sanglant.

Notre avis : Ce thriller regorge de clichés et de stéréotypes. En vrac, nous avons : un héros amnésique, un gentil flic, un mauvais flic, une gourde écervelée, un traître, etc. Bref, les personnages sont attendus et déjà connus et les événements se déroulent donc sans surprise.
Pourtant, nous reconnaissons que l’auteur sait créer un rythme dynamique et un suspense prenant. S’il n’y avait toutes ces fautes d’orthographe et de syntaxe (mais n’est-ce pas dû à la traduction ?), le plaisir aurait pu être un tout petit peu présent.
Bilan : un thriller plein de clichés.

Mirabilia