Grasset Jeunesse, « Lampe de poche », 2011.

Je_voudr_is_que_tuL'histoire : En chattant, on rencontre plein de nouvelles personnes. Et non, ce ne sont pas forcément des détraqués sexuels. Mais se cacher derrière un écran permet aussi de cacher la vérité.

Notre avis : Ce roman est clairement moralisateur. Même si l'idée est de ne pas l'être et de présenter une narratrice qui en a marre des discours de ses parents, le récit montre par le contre-exemple qu'Internet est quand même dangereux, etc., et que se voir en vrai est bien aussi blablabla.
Les personnages sont réalistes et c'est un point positif. Aussi, le style fait alterner langue oralisée et discours un peu poétique : l'écriture est alors prenante et incite à poursuivre.
Pourtant, la rapidité des actions et la morale trop apparente cassent cet effet de effet et cet effort de style.
Bilan : un roman à thème réussi... mais un roman à thème.

Mirabilia