[A Very Fine Line, 2006], traduit par Sidonie Van den Dries, Bayard Jeunesse, « MilléZime », 2011.

La_septi_me_fille_d_Ad_le_KempL'histoire : Juliette ressent certaines choses concernant l'avenir. Une intuition ? Un don ? Ces sensations la dérangent, elle aimerait bien s'en débarrasser. Et puisque tout cela doit arriver à la septième fille d'une septième fille, Juliette se dit qu'elle n'a qu'à devenir un garçon !

Notre avis : La construction de ce roman est inhabituelle.
D'abord, le début met en scène de nombreux flash-back pour exposer le cadre narratif et les personnages. Si l'originalité est bien présente, le procédé peut déstabiliser certains lecteurs.
Ensuite, l'histoire est nettement divisée en deux parties : la découverte du pouvoir et la décision de devenir un garçon. Ces deux parties sont tellement différentes que la première peut être oubliée ; le fait de vouloir changer de sexe devient, en soi, une autre histoire.
Enfin, l'Histoire surgit d'un coup au dénouement qui, bâclé, réunit l'ensemble du roman en quelques pages. La construction est ainsi déséquilibrée et le dynamisme s'y perd.
C'est dommage, d'autant que les idées étaient intéressantes.
Bilan : un roman qui manque d'harmonie.

Mirabilia