[The Enemy, 2009], traduit par Julien Ramel, Pocket Jeunesse, à paraître le 1er juin 2011.

EnnemisL'histoire : Les adultes sont tous touchés : ils sont devenus des êtres assoiffés de chair et de sang et s'en prennent aux seuls survivants, les enfants. Les moins de 14 ans se réunissent et tentent de survivre.

Notre avis : Ce roman n'est pas réellement un livre de zombies. Durant tout ce premier tome, nous ignorons quel est le mal qui touche les adultes. Certains se mangent entre eux, d'autres sont inoffensifs mais tous sont inquiétants, infectés et comme morts.
L'histoire ne présente pas seulement une lutte contre un peuple infecté : c'est surtout la survie des jeunes qui prime. Mélange de
Gone et La Forêt des Damnés, cette série présente de nombreux éléments déjà vus : la lutte pour le pouvoir, la vie entre enfants, la micro-société qui se forme, les affrontements entre jeunes, etc.
Dans la deuxième moitié, le problème des adultes disparaît même presque totalement pour laisser la place aux querelles entre enfants. Mais, dommage, tout ceci a déjà été mieux raconté ailleurs. Même si le suspense est là durant toute la lecture, les longueurs sont nombreuses et le manque d'explication empêche l'engouement pour la lecture.
Seul point positif : l'auteur fait mourir de nombreux personnages, ce qui est assez rare.
Bilan : un mix entre Gone et La Forêt des Damnés, en moins bien.

Mirabilia