Sarbacane, « eXprim' », 2011.

2_jours_pour_faire_des_thunesL'histoire : Micklo a joué et, c'est con, il a perdu. Il doit donc trouver bien vite 20 000 euros pour une bande de truands. coup_de_coeur

Notre avis : Quel roman enivrant ! Tout démarre à cent à l'heure et le rythme ne ralentit pas avant la dernière page. Captivantes, les scènes s'enchaînent et nous avons été totalement entraînés par l'histoire.
Le personnage, drôle et attachant, séduit dès le début. Ensuite, le style choisi pour la narration colle parfaitement au genre et permet de créer du suspense : l'auteur joue avec les associations de mots, pose chaque virgule à sa place et relance l'intérêt en interpellant le lecteur. Sortant souvent des limites du livre, le narrateur devient un ami. Mais traîner avec des méchants lui rapporte forcément des noises : les événements surprennent alors toujours le lecteur, dépassant largement ses attentes. Dans ce "Milieu", le personnage principal permet au lecteur de devenir un espion. Flingues, sang, magouilles, tout est bien en place pour faire frémir. Manque juste le sexe : un peu timide sur ce point M. Jemaï ? Peu importe, les rimes emportent, les phrases claquent et forment un tourbillon littéraire passionnant. 
Bien construit, bien mené et drôle,
2 jours pour faire des thunes est un roman au rythme haletant où certaines scènes resteront longuement dans nos esprits. La dernière page, incroyable, prouve que l'on peut toujours étonner davantage le lecteur.
Un seul regret : le roman nous a semblé trop court.
Nota bene : l'auteur est sur facebook, pour ceux qui en voudraient plus.
Bilan : un coup de cœur pour ce suspense et ce style hors du commun.

Mirabilia