[Confessions of a Serial Kisser, 2008], traduit par Cécile Moran, Albin Michel, « Bliss », 2010.

Rock___LoveL'histoire : Evangeline tombe sur un roman à l'eau-de-rose. C'est décidé : elle aussi veut connaître le « baiser rouge passion ». Pour cela, une seule solution : embrasser tous les garçons jusqu'à le trouver.

Notre avis : Comme dans d'autres romans chick-lit de la collection, l'héroïne est la caricature d'une fille assez cruche qui cherche le garçon idéal, a une meilleure amie, un ami garçon dont elle n'est pas amoureuse, et des parents qui s'engueulent. Ici, ses parents sont même séparés et l'essentiel du roman repose sur cette perturbation : Evangeline ne sait plus où elle en est et se sent mal.
Le roman totalement sans profondeur a un petit soupçon de réflexion dans la deuxième moitié mais il est ténu. Pour les amatrices du genre, l'histoire interroge tout de même et permet de penser à certains comportements dignes d'une garce. Mais, à part pour ce lectorat très restreint, l'histoire ne parviendra pas à séduire les autres, d'autant que le dénouement se devine dès le premier chapitre.
Bilan : de la chick-lit.

Mirabilia