Illustré par Sinath, Rageot, 2011.

Le carnet de ThéoL’histoire : Théo dessine, a les cheveux teints en noirs, écrit dans son journal, tente de comprendre les gens qui l’entourent.

Notre avis : Quel roman réussi !
Nous avions déjà grandement apprécié les précédents romans de l’auteur et celle-ci confirme ici son talent d’écriture. Le style est un savant mélange d’oralisation adolescente et de rédaction hautement littéraire. Les figures de style font des clins d’œil au lecteur, l’humour surgit là où l’on ne s’y attend pas, l’émotion survient sans pathos et les mots touchent leur cible, forcément. Théo nous fait alors entrer dans sa bulle avec grand plaisir et nous avons déjà hâte de la suivre dans le tome suivant.
Bilan : difficile d’innover dans le genre et pourtant, voici un roman qui se distingue et qui séduit fortement.

Mirabilia