Bayard Jeunesse, « Estampille », 2010.

La colère des MacGregorL’histoire : Nestor découvre que ses ancêtres sont victimes d’une malédiction qui les contraint à passer l’éternité dans des objets.

Notre avis : Ce roman a été écrit avec les 25 élèves d’une classe. Le projet est sympathique et le résultat, étonnamment réussi !
L’intrigue se tient, les personnages sont bien construits, l’humour est même présent et la lecture est agréable du début à la fin. Bref, le plaisir du lecteur est omniprésent et le divertissement garanti.
Et même si certaines ficelles sont bien grosses, même si les clichés persistent et même si quelques maladresses restent, le roman gagne en valeur grâce au style toujours pertinent et aux personnages attachants.
Bilan : un roman bien plaisant.

Mirabilia