[2010], éditions Delcourt, « Collection Gôhin », 2011.

Un drôle de pèreL'histoire : Rin continue de grandir et sa relation avec Daikichi change… et la jeune fille est perdue dans ses amours. 

Notre avis : Ce huitième tome continue de nous ravir. Nous avions peur d’un ralentissement mais point du tout ! L’auteur continue de dresser des figures évolutives et les personnages semblent toujours très réalistes. Du coup, ils émeuvent facilement et nous nous attachons toujours autant à eux.
Les planches sont aussi toujours brillantes, avec des zooms pertinents et des choix d’angle concluants.
Les situations se compliquent, les relations changent et nous n’avons qu’une hâte… Lire le tome suivant !
Bilan : un huitième tome particulièrement bien réussi.

Mirabilia