[2003], traduit par Yann Koffi, Kazé, « Shonen up », 2010.

ClothroadL’histoire : Des vêtements créés avec des câbles permettent d’organiser des combats qui prennent une grande ampleur.

Notre avis : Ce manga annonce de belles promesses en quatrième de couverture et propose quelques planches colorisées fort attrayantes… mais c’est tout.
La construction, malhabile, déçoit, et les bulles sont mal traduites (souvent illisibles et trop verticales).
Aussi, l’histoire importe peu et réunit finalement de nombreux clichés.
Bref, on peut se passer de lire ce manga.
Bilan : un mangé brouillon.

Mirabilia