Otium

10 décembre 2011

Fermeture du blog

Photo
Chers lecteurs,

Ce blog n’aura plus de nouvelles actualités. Nous remercions tous les lecteurs, passagers ou réguliers, qui nous ont donné envie de continuer à publier, chaque jour, un article. Arrivé à 1250 articles, il est temps de tourner une page, de changer de clic. Otium s’arrête donc mais les anciens articles resteront en ligne. 

Si l’idée était à l’origine de proposer des articles sur des sujets variés, il faut avouer que la littérature pour la jeunesse a finalement occupé une grande part des articles. Et il faut reconnaître que, parmi les Titoudoux, Mirabilia a pris la plume bien plus souvent que Xximus. C’est ainsi. 

Parmi les lectures et les découvertes, il y eut de nombreuses déceptions. Les clichés ont la peau dure et les objets commerciaux sont nombreux. Et puis, parfois, heureusement, la perle surgissait. Le style émerveillait, le graphisme étonnait, les mots émouvaient. Oui, il y eut de belles rencontres et c’est celles-ci que nous aimerions que vous reteniez. Pourquoi ne pas avoir mis que des coups de cœur ? Car, selon nous, pour comprendre le coup de cœur, il faut connaître ce qui l’entoure, il faut savoir d’où il émerge. Et, aussi, les variations sont importantes. Tout n’est pas tout rose ou tout gris, et heureusement. 

Il y eut des critiques, parfois encourageantes, parfois méchantes et injustes. Car voilà, c’est le risque, quand on dit que ça ne plaît pas, on attire la foudre. Dire qu’on aime un produit archi cliché et commercial, ça ne risque pas grand-chose… c’est ainsi. Les critiques négatives, les reproches, les insultes, nous les balayons et gardons vos mercis et vos bravos. 

Nous fermons ce blog car, il ne faut pas l’oublier, une critique par jour, cela prend du temps. Et, désormais, la lassitude et l’habitude ont remplacé le plaisir des débuts. Il est donc temps de laisser la place à d’autres choses, aux lectures plaisantes et aux autres blogs. 

Des blogs, il y en a beaucoup. Qui présentent des œuvres de littérature pour la jeunesse (avec pertinence), il y en a moins. En voici quelques-uns : chez Clarabel, chez Gaëlle la libraire ou chez Stellabloggueuse

Merci à vous de nous avoir lus. Nous vous souhaitons de très bonnes lectures ! 

Les Titoudoux. 

Posté par Titoudou à 07:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


09 décembre 2011

Notes, Tome 1, Born to be a larve, écrit et illustré par Boulet

Delcourt, « Shampooing », 2008.

NotesLes strips : le quotidien de Boulet.

Notre avis : Plus ou moins longues, les histoires présentées par Boulet dans ce tome 1 sont drôles, pour la plupart. En effet, nous notons tout de même quelques planches moins pertinentes et auNotes planche rythme plus plat. Mais dans l’ensemble, le recueil est très réussi.
Le plus grand point positif est sans aucun doute le renouvellement graphique de l’auteur qui promet surprise et relance du rythme à chaque nouvelle séquence. Grâce à la variation, l’ennui est évité et le talent de l’auteur explose. Enfin un dessinateur qui ne se contente pas d’un seul style !
Bilan : un recueil bien comique.

Mirabilia

08 décembre 2011

Les couleurs de Bilo, écrit par Alain Chiche et illustré par Chiaki Miyamoto

Nobi-nobi, 2011.

les-couleurs-de-bilo-livreillustre-volume-1-simple-48028L’histoire : Bilo va faire un cadeau à son ami Tiki : il va lui concocter un beau tableau très coloré.

Notre avis : Dans cet album, les couleurs sont omniprésentes. On commence par le blanc et le gris et on finit dans un arc-en-ciel de teintes !
Pour les plus jeunes lecteurs, c’est ainsi l’occasion de découvrir les noms des teintes et de comprendre le mélange des couleurs primaires.
L’histoire est aussi pleine d’humour et de rebondissements comiques.
Les illustrations accompagnent bien le récit et accentuent encore plus l’intérêt porté aux couleurs.
Bilan : une histoire colorée.

Mirabilia
 

Posté par Titoudou à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 décembre 2011

Ne vends pas ton âme, Indio, écrit par Roger Judenne

Oskar Jeunesse, « Carré Poche », 2011.

Ne vends pas ton âme IndioL’histoire : Dans le village du Pérou de Federico, les habitants ont de plus en plus de mal à trouver à manger pour survivre. Les enfants tombent malade et la tentation de céder un lama pourcoeur quelques pièces est tentante. Mais le cri du vieux sage résonne : « Ne vendez pas votre âme ! ».

Notre avis : Tout peut arriver, y compris un coup de cœur chez Oskar Jeunesse !
Dans ce roman, les faits sont décrits sans pathos mais l’émotion est bien présente à chaque page.
L’instruction est grande et les enseignements nombreux : voilà qui donne envie d’en savoir davantage sur la vie de ces villageois et le Pérou. Dommage, le dossier pédagogique en fin d’ouvrage ne nourrit pas la soif de savoir du lecteur intéressé. Qu’importe. Le roman a réussi son défi : faire découvrir, emporter, faire voyager, émouvoir, marquer.
Bilan : une histoire captivante et un aspect documentaire passionnant. Un coup de cœur.

Mirabilia

Posté par Titoudou à 07:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

06 décembre 2011

L’héritage des Fels, écrit par Steven Knight

[The Last Words of Will Wolfkin, 2010], traduit par Lilas Nord, Nathan, à paraître le 12 janvier 2012.

L’héritage des FelsL’histoire : Toby est totalement paralysé et n’a jamais pu bouger un cil. Mais une nuit, son chat se transforme et Toby part sur les traces de ses origines.

Notre avis : Ce roman répond parfaitement aux attentes du genre.
Tous les éléments convenus et clichés sont présents : un héros faible au début, un méchant, des épreuves, un apprentissage, etc.
Les messages sont connus et le dénouement se devine, bien évidemment. Mais, pour une fois, nous tenons à préciser qu’être cliché n’est pas forcément un défaut et que cela peut être une qualité lorsque c’est très bien fait, comme ici. En effet, en général, dans la caricature, l’ennui prime et les faits sont souvent confus car l’auteur cherche l’originalité et se perd dans les détails. Ici, tout est limpide et, pour les jeunes lecteurs qui découvrent le genre, ce roman en tome unique permet une bonne initiation.
Bilan : un bon roman fantastique.

Mirabilia


05 décembre 2011

Time Riders, Tome 1, écrit par Alex Scarrow

[Time Riders, 2010], traduit par Aude Lemoine, Nathan, à paraître le 5 janvier 2012.

Time Riders tome 1L’histoire : Liam aurait dû mourir à bord du Titanic, Maddy aurait dû mourir dans un crash d’avion, Sal aurait dû mourir en 2026. Mais ils ont été sauvés et recrutés pour devenir Time Riders et veiller ainsi à ce que les voyages dans le temps ne changent pas l’Histoire.

Notre avis : Ce premier épisode d’une série de neuf tomes reprend le célèbre concept du voyage dans le temps. Les amateurs de ce type de récits seront comblés : en effet, la théorie est bien expliquée, les paradoxes sont évités et l’intrigue séduit. Le suspense est évidemment présent et l’aventure est au rendez-vous. Dans ce premier tome, les événements sont déjà nombreux et nous nous demandons si le principe ne risque pas d’être redondant au fil des tomes. Qu’importe. Pour le moment, ce premier tome fonctionne et séduit sans souci.
Bilan : une histoire qui ne se distingue pas vraiment des intrigues du genre mais qui fonctionne bien malgré tout.

Mirabilia

Posté par Titoudou à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 décembre 2011

Le Chat Potté

Collectif, Glénat, « Dreamworks », 2011.

Le Chat PottéL'histoire : Le Chat Potté est convié à des combats entre Hors-la-loi.

Notre avis : Bon. Nous nous doutions fortement de notre avis mais avons voulu tenté. Nous avions donc raison, cette bande dessinée ne présente que peu d’intérêt.
Deux histoires sont ici réunies : la première a une intrigue inintéressante et la seconde, de graphisme plus élaboré, est aussi décevante. C’est dommage car le personnage aurait pu permettre de beaux récits pleins d’inventions. D’autant que le dessin de la seconde histoire n’est pas désagréable.
Bilan : un produit commercial.

Mirabilia

Posté par Titoudou à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2011

A comme Association, Tome 6, Ce qui dort dans la nuit, écrit par Erik L’Homme

Gallimard Jeunesse, Rageot Editeur, 2011.

A comme AssociationL’histoire : Jasper n’est pas contacté par l’Association. Pourtant, il va se retrouver embarqué dans une nouvelle aventure et va partir sauver une autre stagiaire, la belle Nina.

Notre avis : Ce sixième tome présente une construction un peu différente, un peu plus confuse. Une intrigue close est toujours au cœur de cet épisode mais de nombreux éléments rejoignent l’intrigue générale.
Nous retrouvons avec beaucoup de plaisir le ton plein d’humour du narrateur, même s’il est, et c’est bien dommage, moins présent.
L’histoire close se savoure mais l’intérêt général pour l’histoire décroît tout de même. Trop de choses sont en suspens et les réponses manquent. De quoi amoindrir l’envie de lire les tomes suivants.
Bilan : un tome moins entraînant.

Mirabilia

Posté par Titoudou à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 décembre 2011

Le fantôme du théâtre, écrit par Christophe Lambert et Stéphane Descornes

[2010], illustré par Clémence Paldacci, Bayard, « J’aime lire plus », 2011.

Le fantôme du théâtreL’histoire : Gabriel achète un théâtre où vit un fantôme.

Notre avis : Le concept est connu mais l’auteur parvient tout de même à capter l’attention du lecteur, même grand amateur d’histoires du style. Certes, les inventions sont minimes. Mais, parce que le style sait accrocher et que quelques surprises surviennent, le récit intrigue et se lit avec plaisir.
Bilan : une histoire classique qui fonctionne.

Mirabilia

01 décembre 2011

Léo et l’homme du pont, écrit par David Marchand et Guillaume Prévôt

[2009], illustré par Frédéric Rébéna, Bayard Poche, « J’aime lire », 2011.

Léo et l’homme du pontL’histoire : Léo croise un sans abri et prend peur. Pourtant, l’homme ne lui voulait aucun mal.

Notre avis : Honnêtement, vu le thème, cette histoire nous donnait envie de partir en courant. Les clichés allaient regorger à chaque page et l’intérêt serait moindre. Mais nous nous sommes laissé tenter. Certes, les clichés sont bien là. Difficile de s’en sortir. Mais les auteurs relèvent bien le défi et, finalement, ils s’en sortent très bien. Avouons-le, l’émotion nous a même gagnés. Une bonne surprise donc.
Bilan : un récit touchant et réussi.

Mirabilia