Oskar Jeunesse, 2009.

Le_poids_d_un_r_veL'histoire : Liane a 12 ans et déjà une belle carrière de mannequin derrière elle. Mais, avec son acné et ses kilos en plus, ses projets vont être reportés.

Notre avis : Aborder l'anorexie en une cinquantaine de pages, il faut s'armer de courage... et de connaissances. L'auteur a essayé et le résultat est naturellement une caricature. Comment faire autrement en si peu de pages ?
En effet, l'auteur a choisi de présenter les débuts de l'anorexie, l'anorexie et la guérison : ce ne peut être si simpliste. En plus, même si tout est juste (les connaissances de l'auteur sont bien présentes), les situations sont très proches des clichés : jeune fille mannequin, frère préférant les filles plus rondes, mère poule qui ne voit pas ce qu'il faut, amies très typées, etc. En plus, l'énonciation à la première personne est faussée par un discours trop adulte et parsemé d'analyses psychologiques. Le début y échappe un peu mais la fin en est comblée.
D'un point de vue littéraire, peu de poésie, un message trop apparent et une construction vraiment simple.
Peut-être que ce roman aurait semblé moins caricatural s'il avait été davantage développé.
Bilan : un cliché sur l'anorexie.

Mirabilia