[Deadly Little Secret, 2008], traduit par Cécile Chartres, Albin Michel, « Wiz », 2011.

Mortels_petits_secretsL'histoire : Camélia manque de se faire renverser par une voiture. Heureusement, un bel inconnu la sauve. Lorsqu'il pose les mains sur elle, la jeune fille est prise se frissons. Que se passe-t-il ?

Notre avis : Les premières scènes sont pleines de clichés ! Nous nous demandions jusqu'où l'auteur oserait aller : l'accident évité, le beau sauveur énigmatique, le nouveau qui arrive dans le lycée et qui, surprise, est ce bel inconnu, les deux amis de l'héroïne (une fille et un garçon) archi-caricaturaux, les profs, le TP de chimie où, surprise bis, Camélia se retrouve à côté du nouveau... Bref, du grand cliché. Jusque là, le style et le genre sont calculés pour satisfaire les lectrices de chick-lit.
Puis, le roman change un peu. Même si la majorité reste très cliché, que le style est très gnangnan et que les événements se devinent, le rythme s'intensifie et l'auteur parvient à créer des scènes angoissantes.
Bilan : un brin d'originalité, un peu trop noyé dans les clichés.

Mirabilia