Nathan, 2010.

Strom__Tome_1__Le_collectionneurL'histoire : Raphaël et Raphaëlle découvrent qu'ils font partie des quelques enfants choisis pour devenir chevaliers. Au Louvre, ils vont pouvoir apprendre l'art de la télépathie, de la lévitation et autres sorts bien utiles pour lutter contre les forces du mal.

Notre avis : Si l'on voulait faire un roman plein de clichés, on ne ferait pas mieux.
Dans cette histoire, nous retrouvons tous les ingrédients stéréotypés des romans qui ont fonctionné. En tant que mélange de tous les succès, ce roman est supposé recevoir lui aussi des applaudissements. Mais, raté, le cumul est trop important.
Nous avons donc, en vrac : des jumeaux (Les Chroniques de Spiderwick), le mal (trop d'exemples pour les citer tous, choisissons au hasard Harry Potter), une école (toujours Harry), le Strom qui est l'équivalent de la force (La Guerre des étoiles), des énigmes insérées au roman (Da Vinci Code), le Louvre comme lieu de mystère (idem), des mondes parallèles (nombreux sont aussi les exemples) et aussi de multiples références au monde réel, expliquées par le monde surnaturel.
Bref, des choses déjà vues posées en tas les unes à côté des autres, sans originalité.
En plus, les auteurs prennent leurs lecteurs pour des imbéciles en leur expliquant tout. Avons-nous besoin de leur exposer que les enfants ne sont pas débiles ?
Bilan : clichés, clichés et clichés.

Mirabilia