Voici une recette inventée par hasard. Il restait une petite bouteille de crème liquide qui allait bientôt expirer et nous ne pouvions pas l'abandonner. Pour cette recette simplissime, il faut :
25 cL de crème liquide
25 g de chocolat
La recette : Faire fondre le chocolat. Monter la crème en chantilly. Intégrer le chocolat à la crème fouettée. Et voilà !
Cette crème peut être considérée comme une mousse au chocolat différente des habituelles (comptez ces proportions pour deux personnes) ; comme un accompagnement original (à la place d'une chantilly classique : avec des coupes de glaces, une tarte tatin, un moelleux, etc) ; comme milieu d'un gâteau au chocolat raté ou trop scrounch (couper le gâteau en deux dans le sens de la longueur et le garnir de cette crème au chocolat) ; ou comme bon vous semble.
Bref, une recette sympa pour ajouter une touche perso à des recettes classiques, surprendre ou tout simplement... savoir comment utiliser une crème liquide qui traîne dans le réfrigérateur.

Variante à essayer : intégrer des copeaux de chocolat dans cette crème.

Comment monter une crème liquide :
Cette opération est délicate et souvent, les premières fois, on se demande pourquoi ça ne marche pas avec nous, mais qu'est-ce qu'on a fait pour en mettre partout comme ça et pourquoi, pourquoi, blablabla. Pas de panique. Voici les conseils à appliquer pour que tout se déroule sans problème :
Mettre le saladier (rond) au frigo pour qu'il soit bien froid. Verser la crème dedans au bout d'un moment pour qu'ils soient bien froids tous les deux et qu'ils fassent connaissance avant l'opération délicate qui va suivre (cette petite blague est destinée à vous détendre, si ce n'est pas le cas, désolée, c'est raté).
Préparer les embouts pour battre la crème (les mêmes que pour les oeufs).
Pour faciliter encore plus la montée, disposer des glaçons dans l'évier et le saladier par dessus et battre la crème avec le batteur.
Pour ne pas que tout la cuisine soit repeinte à la crème : disposer un torchon sur le batteur qui recouvre le saladier.
Et là... ça monte ! Promis !

Mirabilia.