Adapté par Laurence Gillet, Delcourt, « Collection Jôhin », 2009.

Un_dr_le_de_p_reL'histoire : Dix ans ont passé. Rin et Koki ont grandi. Daikichi a vieilli.

Notre avis : Un bond de dix ans représente un risque. Nous ne sommes plus face à un père qui élève une enfant mais à une adolescente qui vit avec son père. Les rapports semblent donc inversés. Et en effet, le début de ce tome est surtout centré sur Rin et sa relation avec Koki. Finalement, en fin d'ouvrage, on revient vers Daikichi.
Les illustrations et la mise en page continuent de cibler les visages et les expressions des personnages et les émotions sont toujours au centre de l'histoire. L'auteur parvient encore une fois à saisir des sensations et le réalisme touche facilement le lecteur qui peut désormais s'identifier à un personnage parmi une galerie plus large. Ce saut de dix ans relance l'intrigue ; toutefois, il ne faudrait pas que l'adolescence de Rin devienne trop centrale, au risque de faire perdre l'originalité du manga.
Bilan : un épisode intermédiaire qui donne envie de lire la suite.

Mirabilia